Pharmacie des Miroirs

Les 10 missions
de votre pharmacien
Vers une prise en charge globale

1 - Dispenser des médicaments

2 - Préparer des médicaments

8 nouvelles missions lui sont officiellement attribuées :

3 - Contribuer aux soins de premier recours (1)

4 - Participer à la coopération entre professionnels de santé

5 - Participer à la mission de service public de la permanence des soins

6 - Concourir aux actions de veille et de protection sanitaire organisées par les autorités de santé

7 - Participer à l'éducation thérapeutique et aux actions d'accompagnement de patients (ETP)

8 - Assurer la fonction de pharmacien référent pour un EHPAD sans PUI(2)

9 - Être désigné comme correspondant par un patient

10 - Proposer des conseils et prestations destinées à favoriser l'amélioration ou le maintien de l'état de santé des personnes

Parlez-en avec votre pharmacien

pour en savoir plus...

---------------------
(1) Les soins de premier recours comprennent :
La prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement et le suivi des patients
La dispensation et l'administration des médicaments, produits et dispositifs médicaux, ainsi que le conseil pharmaceutique
L'orientation dans le système de soins et le secteur médico-social
L'éducation pour la santé
(2) EHPAD : établissement d'hébergement pour personnes âgées et dépendantes - PUI : pharmacie à usage intérieur

ref. article 38 de la loi HRST (hôpital, patients, santé, territoire)

Accueil > Prévention > Environnement

Environnement

dernière mise à jour : samedi 15 juin 2019




Depuis 1991, votre médecin peut vous prescrire un diagnostic de votre logement par un conseiller médical en environnement intérieur.



Pour être bien dans sa maison voici quelques conseils à retenir :

- aérer votre logement 30 minutes par jour : l’air y est plus pollué qu’à l’extérieur !

- préférer un chiffon humide pour "faire la poussière" : les produits antistatiques sont toxiques !

- limiter l’humidité et la température, laver la literie à 60° minimum, utiliser des huiles essentielles laurier, citronelle, eucalyptus, menthe... pour lutter contre les acariens

- faire vérifier tout appareil de chauffage, chaudière, cheminée... un fois par an : le monoxyde de carbone est la première cause d’intoxication souvent mortelle

- préférer les isolants naturels (chanvre, lin, liège, laine de cellulose, fibre de bois) aux fibres minérales artificielles, allergisantes

- ne pas faire tourner le moteur de votre voiture dans votre garage : les gaz d’échappement sont très polluants !

- laver, brosser vos animaux et leur interdire votre chambre : salive et poils sont des nids à allergènes !

- limiter la consommation de cigarettes dans votre logement : leur fumée est le polluant le plus toxique de l’air intérieur. Il potentialise l’effet cancérigène des autres toxiques !

- porter des vêtements de protection (lunettes, gants, masque, combinaison) pour manipuler des produits dangereux et les nettoyer après usage !

- enlever ses chaussures et se laver les mains en arrivant dans la maison

- proscrire les produits ménagers antibactériens qui sélectionnent les bactéries résistantes. Le citron, le bicarbonate de sodium ou l’essence de thym ont le même effet sans les inconvénients

- éviter le plus possible les désherbants et engrais chimiques : même à faible dose, ils sont soupçonnés de retarder le développement des enfants !

- disposer des plantes d’intérieur excepté dans les chambres. Le lierre, le philodendron, le ficus, le benjamina ou l’aloès absorbent les polluants. Attention : les feuilles de lierre, de ficus, de benjamina, de philodendron... sont toxiques à des degré divers. Sont en particulier concernés les enfants de moins de 4 ans et les animaux. Se renseigner lors de l’achat d’une plante d’intérieur !

- bien laver les fruits et légumes avant de les manger : ils peuvent avoir des traces de pesticides ! (mais il faut en consommer)

- murs, sols, revêtements divers : apprendre à reconnaître les labels écologiques en savoir plus ... et les pictogrammes en savoir plus

- se munir d’un kit mains libres pour communiquer avec un téléphone portable placé le plus loin possible de l’abdomen : ces précautions ne sont pas toujours suffisantes. Dans le doute, choisir un téléphone portable dont le degré d’absorption spécifique (Das) est bas, pas de portable pour les enfants de moins de 9 ans, de 9 à 14 ans seulement pour les appels urgents, au-delà : limiter au maximum la durée en particulier lorsque le réseau est mauvais, dans des lieux clos (ascenseurs, métro...), préférer les SMS.

en cas de pacemaker, laisser au moins 15 cm entre le portable et le pacemaker et utiliser l’oreille opposée.

- télé, ordinateur, micro-ondes, radioréveil, table à induction ... autant de champs électromagnétiques qui, à forte dose sont cancérigènes !

. dormir la tête à plus d’1 mètre du radioréveil électronique, de la télé ou de l’ordinateur

. choisir un téléphone sans fil à faible Das ou mieux un téléphone filaire

. placer les éléments wifi et modem à plus de 50 cm et vos enfants à plus de 2 m de la télé, 50 cm de l’ordinateur (1.20 pour les plus petits)

. placer l’écoute-bébé loin de la tête du nourrisson

. rester à 2 mètres d’un micro-ondes et de plaques à induction en fonctionnement, en particulier pour les enfants dont la tête est située à leur hauteur !

. éviter de laisser tous ces appareils en veille.