Pharmacie des Miroirs

Les 10 missions
de votre pharmacien
Vers une prise en charge globale

1 - Dispenser des médicaments

2 - Préparer des médicaments

8 nouvelles missions lui sont officiellement attribuées :

3 - Contribuer aux soins de premier recours (1)

4 - Participer à la coopération entre professionnels de santé

5 - Participer à la mission de service public de la permanence des soins

6 - Concourir aux actions de veille et de protection sanitaire organisées par les autorités de santé

7 - Participer à l'éducation thérapeutique et aux actions d'accompagnement de patients (ETP)

8 - Assurer la fonction de pharmacien référent pour un EHPAD sans PUI(2)

9 - Être désigné comme correspondant par un patient

10 - Proposer des conseils et prestations destinées à favoriser l'amélioration ou le maintien de l'état de santé des personnes

Parlez-en avec votre pharmacien

pour en savoir plus...

---------------------
(1) Les soins de premier recours comprennent :
La prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement et le suivi des patients
La dispensation et l'administration des médicaments, produits et dispositifs médicaux, ainsi que le conseil pharmaceutique
L'orientation dans le système de soins et le secteur médico-social
L'éducation pour la santé
(2) EHPAD : établissement d'hébergement pour personnes âgées et dépendantes - PUI : pharmacie à usage intérieur

ref. article 38 de la loi HRST (hôpital, patients, santé, territoire)

Pacte écologique et Santé

dernière mise à jour : samedi 15 juin 2019




En France de nombreux élus ont signé en 2007 le "Pacte écologique" initié par Nicolas Hulot. L’écologie est désormais au coeur des préoccupations de tous.



08 SANTE

Prévenir avant de guérir

Il est absolument nécessaire que la France évalue les facteurs environnementaux qui concourent aux risques de dégradation de la santé publique. Trois priorités nous semblent devoir être retenues :

- L’alimentation.

La pollution de l’environnement et de la chaîne alimentaire - usage massif de pesticides, contamination de l’eau et de l’air - et la dégradation de la qualité alimentaire contribuent à l’augmentation de la prévalence des cas de cancers (+ 62 % en vingt ans) et des cas d’allergie (ils ont doublé en 20 ans). L’excès de poids et le diabète sont en pleine expansion. La progression conjointe de ces maladies plaide pour une modification du système de production agricole et des habitudes alimentaires.

- Les pesticides.

La France se situe au 3éme rang des pays qui répandent le plus de pesticides. Ces biocides participent à l’extinction des espè ces et polluent l’environnement. Ils peuvent s’avérer allergisants, neurotoxiques, immunodépresseurs, mutagènes, cancérigènes, perturbateurs endocriniens (atteinte de la fertilité, malformations), y compris à faible dose. Il est de la responsabilité des autorités d’appliquer les engagements de réduction de l’emploi des pesticides, de soutenir le projet REACH pour établir le recensement des polluants chimiques, préciser leur toxicité et revoir leur autorisation, de développer les formations aux pratiques sans pesticides.

- Les OGM.

Produits expérimentaux, est-il normal de retrouver les OGM dans les champs et les assiettes alors qu’on a peu de connaissances sur les risques engendrés par les manipulations génétiques et les interactions entre gènes ?

On ne peut que recommander que la loi française transpose fidèlement les directives européennes veillant à la maîtrise de la dissémination d’OGM dans l’environnement.

Fondation pour la nature et l’homme